Partager: pesanteur et grace, Simone Weill { La philosophe 1941}

Le vide

« Nous croyons par tradition au sujet des dieux, et nous voyons par expérience au sujet des hommes que toujours, par une nécessité de nature, tout être exerce tout le pouvoir dont il dispose » (Thucydide). Comme du gaz, l’âme tend à occuper la totalité de l’espace qui lui est accordé. Un gaz qui se rétracterait et laisserait du vide, ce serait contraire à la loi d’entropie. Il n’en est pas ainsi du Dieu des chrétiens. C’est un Dieu surnaturel au lieu que Jéhovah est un Dieu naturel.

Ne pas exercer tout le pouvoir dont on dispose, c’est supporter le vide. Cela est contraire à toutes les lois de la nature : la grâce seule le peut.

La grâce comble, mais elle ne peut entrer que là où il y a un vide pour la recevoir, et c’est elle qui fait ce vide.

Nécessité d’une récompense, de recevoir l’équivalent de ce qu’on donne. Mais si, faisant violence à cette nécessité, on laisse un vide, il se produit comme un appel d’air, et une récompense surnaturelle survient. Elle ne vient pas si on a un autre salaire : ce vide la fait venir.

[19]

De même pour la remise des dettes (ce qui ne concern2 pas seulement le mal que les autres nous ont fait, mais le bien qu’on leur a fait). Là encore on accepte un vide en soi-même.

Accepter un vide en soi-même, cela est surnaturel. Où trouver l’énergie pour un acte sans contrepartie ? L’énergie doit venir d’ailleurs. Mais pourtant, il faut d’abord un arrachement, quelque chose de désespéré, que d’abord un vide se produise. Vide : nuit obscure.

L’admiration, la pitié (le mélange des deux surtout) apportent une énergie réelle. Mais il faut s’en passer.

Il faut être un temps sans récompense, naturelle ou surnaturelle.

Il faut une représentation du monde où il y ait du vide, afin que le monde ait besoin de Dieu. Cela suppose le mal.

Aimer la vérité signifie supporter le vide, et par suite accepter la mort. La vérité est du côté de la mort.

L’homme n’échappe aux lois de ce monde que la durée d’un éclair. Instants d’arrêt, de contemplation, d’intuition pure, de vide mental, d’acceptation du vide moral. C’est par ces instants qu’il est capable de surnaturel.

Qui supporte un moment le vide, ou reçoit le pain surnaturel, ou tombe. Risque terrible, mais il faut le courir, et même un moment sans espérance. Mais il ne faut pas s’y jeter

Publicités

petite énigme biblique

in_lilith2_f

(Genèse 1:27) Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

—-

(Genèse 2:20-25)
Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.
Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.
L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme.
Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte.
——————–

et dans ce cas quelle est cette première femme ?

certains la nomme Lilith…

la seconde Eve

ou faut il comprendre : l’homme fut créé homme et femelle , puis à un moment , la femme fut extraite de l’homme ?

pourquoi un livre sacré complique t il autant l’histoire ?  bon scientifiquement on se doute que la nature est créé les espèces avec male et femelle, mais pourquoi décrété que l’homme contient la femme , ça aurait pu être l’inverse, machisme ?  ou philosophie plus profonde, ou hégémonie du père ? faut il expliquer par la raison, la culture, la tradition ou la connerie ou la biologie ?

l’acte créateur s’inverse aussi, puisque marie enfante l’homme à partir d’elle même et du « saint esprit », image prise à d’autres religion antérieure , on le sait maintenant . et tout celà n’est après tout que des images pour vénérer le soleil et la lune peut être …

 

les barbares

coquelicot068_resultat1

Tellement d’occasion de se rendre compte que nous vivons dans un monde barbare et cruel mais en même temps plein d’espoir et de paix.

je sors de la supérette ce midi, un homme noir viens vers moi … non il n’a pas d’armes … d’ailleurs il vient pour m’informer, il sort sa carte de membre de l’assos.

il est membre d’une association malienne, il se bat contre l’excision des petites filles au Mali, il me fait signer une pétition et me demande une contribution, je n’ai que 5 euros.

il me demande si je connais l’afrique ? deux ans de maroc, deux de tunisie, deux ans d’afrique du sud dans mon enfance, un père qui voyage et fait les chantiers..

il me demande si je connais ces pratiques, oui , bien sur, je ne peux pas rester indifférent à ce genre de cruauté aux conséquences si graves sur la santé physique et mentale des filles et des jeunes femmes, que d’horreurs en ce bas monde …

déjà que la circoncision c’est barbare, imaginez si en plus on coupait le bout du gland ! ouai, le truc qui serait vraiment débile et d’une douleur extrême voire mortelle, c’est ce qui arrive à des petites filles et des ados, l’abomination de ce genre de tradition, comment le monde peut aller bien ?

il me remercie, je lui demande à quoi servira cet argent : achat d’antibiotique entre autre …

je me méfie toujours de ce genre de demande aux sorties de magasin, même si il y a une association créée, on ne sait pas trop à quoi sert cet argent, pas de rapports d’activité, on donne par confiance.

je lui demande une adresse mail, il me donne son papier contenant l’email, la déclaration d’asso et le siège social sur Marseille, ça à l’air valable, je vérifie en rentrant.

cela me permet de tomber sur une asso plus connue et des articles: (qq pages parmis d’autres)sources :

————————

En France, la bataille contre l’excision n’est pas encore gagnée – Afrique. (s. d.). Consulté 21 novembre 2015, à l’adresse http://www.rfi.fr/afrique/20131124-manifestation-excision-femmes-france-mutilation-sexuelle-genitale-afrique-clitoris-mali
Fomba, H. (s. d.). L’excision au Mali : une pratique néfaste à bannir. Consulté 21 novembre 2015, à l’adresse http://www.afrik.com/l-excision-au-mali-une-pratique-nefaste-a-bannir
III. La LDIF contre l’excision en France > Contre l’excision > LDIF. (s. d.). Consulté 21 novembre 2015, à l’adresse http://www.ldif.asso.fr/?theme=excision&n=28
Mutilations sexuelles féminines. (s. d.). Consulté 21 novembre 2015, à l’adresse http://www.federationgams.org/msf.php