reve flexion

vue19b_resultat1.jpg

 

j’ai plusieurs choses dont je dois vous parler, tout d’abord aujourd’hui, mis à part les douleurs de la fibromyalgie, je sais que demain matin il y aura encore de la douleurs, mais je devrais quand même aller travailler, faire l’accueil, écouter les parents, le proviseur, la secrétaire, les profs, faire du dépannage dans une salle de classe … peut être, mais ce n’est pas ça dont je voulais vous parler, de cette situation précaire et bizarre de mon emploi dans ce lycée. une espèce d’esclave ou de torche-cul, même si j’adore cette polyvalence…
j’ai vu une chèvre aujourd’hui, je marchais en haut du village, mes chevilles douloureuses, sans raison, je supporte la douleur, je dois la supporter.
je marches, me couvrant le visage d’un foulard pour éviter d’avaler un ou deux connards de moucherons, j’entends les salves de tir du stand de tir pour gens frustrés, de fortes détonations, j’imagine la guerre, les camps de la morts, les exécutions sommaires,du sang,  ce qu’on entend avant de mourir, entends t on la dernière salve ou la balle va t elle plus vite que le son ?
la petite famille s’avance vers moi sur le chemin de garrigue caillouteux, le père, trois enfants, le père à un chapeau, derrière ce beau monde une superbe chèvre suit fièrement: le croyez vous ? mille façon de vivre , ces gens là ont une chèvre qu’ils baladent dans les collines le dimanche en bord d’un champ de tir, je poursuis ma route, pas de mots, car rien ne m’étonnes, la beauté d’un moment comme l’horreur d’un autre, et les douleurs qu’on doit supporter …
la vie s’éteindra, pour sûr …
les mille et une façon de vivre la vie, en fin de semaine une élève de seconde filme son prof en direct et l’envoi en streaming sur periscope, je reçoit un coup de fil, elle est dénoncé en direct par un justicier inconnu, je me branche à sa chaine tv, le processus est enclenché, débarquement des parents convoqué par la direction dans l’heure, trois baffes du père dans le bureau de la direction, il accuse la mère d’avoir payé un portable trop sophistiqué à la fille,  futur conseil de discipline, il parait que c’est la mode des ados avec cette nouvelle « appli sociale », filmer les cours en direct et donné en pâture à la plèbe,  je me remets à lire merleau-ponty : l’oeil et l’esprit, crois tu que je trouverai l’illumination ? le pourquoi de tout ça, et pourquoi ça doit continuer au lieu de s’achever brutalement ?
je sens les douleurs musculaires, à faire le malin, 8km hier, 7 km aujourd’hui, pourquoi je n’ai pas droit à la liberté de respirer ?

manipulés

le monde est assez horrible … banal et con de dire cela … mais vois :
entre les requins commerciaux, les ames pourries qui vampirisent les autres, le sang pour l’argent et le pouvoir.
des litres, des tonnes de chairs et de sang sur l’hotel des méchants, de ces horribles créatures ivres de pouvoir.
ils veulent des sacrifices, qui ils ? on les connaît, on les ressent.

puis tous ce monde de l’illusion démultiplié par le numérique, dans une pub tu ne vois même plus l’image virtuelle d’une image réelle.et ils usent aussi de la flatterie pour arriver à leur fin, l’anéantissement du jugement citique.

on ne saura bientot plus définir la créature numérique de l’être humain, l’illusion nous berce, nous trompe, c’est aussi de la propagande, la même chose que celle politique, militaire, commerciale, doucement l’image s’impose, l’illusion remplace le monde.
il faudra tout rejeter , s’inspirer de nouveaux modèles mais au prix de la souffrance.
mais l’illusion a déjà dévoré et digéré nombre d’humains, ils se sont abruti de cet irréel, peut on encore leur faire voir un monde épuré ? « les convertis » ceux qui trouvent ce monde si beau et accueillant et qui aime « leur » banque et « leur » dirigeants », « leurs » idoles.
que construire avec des cerveaux convertis ? on croit que ce sont les extrémistes qui ont succombé mais en vérité le monde est rongé par cette peste au point que certains sont désormais aveugles et insensibles au monde du réel, les émotions sont otages des images, des vues des médias créées par le virus numérique , les écrans qui nous ont aveuglé et transporté dans la magie sombre des puissants outils de la manipulation.La propagande quotidienne qui efface petit à petit nos souvenirs, nos libertés passées… dormez maintenant !

end of times

on a bien envie de dire : ta guerre tu peux te la garder !
c’est la tienne pas la notre, des pauv cons ont trouvé des attardés mentaux ignorants pour croire en leur connerie …
voilà où mènent l’ignorance, vers le fanatisme. on se sert de ces cerveaux disponibles préparés par l’echec scolaire, la pub, les jeux, la drogue, l’alcool, le désespoir, le téléphone portable, les applis « sociales », l’ennui capturé par le système économique, les marques, les films creux, l’argent stérile ou les quartiers, les zones, les délimitations sociales, enfin, tout ce qui isole , individualise dans le sens du vent capitaliste , sectaire et politique spectacle, on leur fout une religion (religion mais aussi la religion irreligieuse, les fausses croyances d’un faux sacré)  au cul comme un suppositoire et hop, c’est réglé, t’as un pauv’débile près à se faire exploser (au sens propre et figuré)  pour un connard qui en retirera les bénéfices financiers … ces abrutis qui ont besoin d’un « guide »
chaque époque doit se confronter à ce problème, mais la notre est bien préparé à devoir faire avec des cerveaux laminés qui n’ont plus prise sur eux même, ce n’est pas la réflexion qui les tue, mais la haine et la croyance dans les idéologies qui protègent des intérêts financiers …personels et de pouvoir égoiste
l’école a failli et l’état a failli pour ces gens pour qui le vide et le chaos sont les seuls issues, comme il n’y a plus rien à espérer ou à construire ici, sinon se tailler un nom dans l’horreur alors ils se permettent le pire au nom de la foi en des idéaux criminels et artificiels .
comment cette époque vaincra et solutionnera ce problème ?
pas seulement ici mais ailleurs ?
si les flux d’argents servaient entièrement l’humanité pour l’instruction, l’éducation, la santé et non pas les intérêts de quelques uns …

il est temps de changer de système…donc de te changer toi

premier bilan

clav1

Que retenir de mes premiers mois en milieu scolaire comme technicien ?

étrange de se trouver parfois au milieu du cours à essayer de débloquer un pc ou faire fonctionner un vidéo-propjecteur …

20 ou 25 élèves et un prof attendent …

la pression monte, trouver en qq minutes ou secondes la solution qui va débloquer le problème, mais aussi le cours. faire fonctionner ses neurones, ses souvenirs, sa technicité, ses compétences, sa logique, rester confiant, ne pas avoir peur de l’échec car celui-ci est aussi un apprentissage pour la prochaine fois …

deux sentiments s’opposent, celui de déranger le cours et celui de participer à sa bonne tenue.

comme , intervenir en plein cours sous les bureaux pour débrancher claviers et souris et en rebrancher des fonctionnels, ça c’est perturbant, mais se dire aussi que certains ados détruisent volontairement du matériel, pourquoi ? ennui ? révolte contre quoi ? qu’est-ce qui échoue à ce moment là quand un jeune arrache consciencieusement des touches de claviers ?

moi-même je n’aurai jamais eu l’idée de m’en prendre à un clavier (il n’y avait pas d’informatique à l’école à cette l’époque) , les lettres, les mots, le centre de l’écriture , voilà ce que m’évoque ceci. le manque de communication, d’échange de mots ? le refus d’écrire, de s’exprimer, comment les rendre responsable de devoir prendre soin d’un matériel commun ? quel déclic peut entamer une démarche de compréhension de la vie en groupe ?

il faut dire que je suis tombé dans un lycée où pour certains c’est la dernière chance d’arriver à qq chose, un lycée pro ce n’est pas une mince affaire, que leur manquent ils à ces quelques jeunes qui saccagent ? l’espoir ? du concret ? de l’intégration ? mais aussi un miroir car certains ne doivent même pas savoir comment ils fonctionnent, tout comme les lettres qui manquent sur un clavier, ils leur manquent des mots pour écrire leur histoire, peut être …

quels auteurs convoquer pour tenter d’expliquer ces comportements ?
en tout cas c’est enrichissant de rencontrer toutes ces différences dans un lycée et de voir les usages du numérique … même les mauvais.

bien-sur les élèves ne sont pas seul en cause, ils vivent dans un système et les causes sont donc multiples, y compris celui de la technique et de l’intendance, quelle organisation optimale mettre en place ? tant de questions !
à suivre …

occupé voire cloitré

 image d’un autre site représentant une salle de cours

 

J’avoue ne plus avoir trop de temps pour écrire des choses vides … trop occupé donc rempli par un travail et ma voiture qui m’aura fait des misères ces deux derniers mois, donc pas trop de sorties montagne … snif 😦

 

heureusement ce nouveau job est fort plaisant, mais épuisant pour un ex-reclus comme moi, et donc très déroutant au début, remodelage du cerveau …

pourquoi occupé ?

juste technicien informatique en lycée, des centaines de tablettes, de pc, d’élèves, de programmes , de projecteurs,  de techniques, d’astuces à trouver, de défis contre les machines et la cybernétique

et qq dizaines de profs, qui appellent de temps en temps au secours en plein cours, la question est : puis je résoudre ce problème ? sinon ?

c’est très intéressant et enrichissant, je ne vois pas les journées passées, je suis dans un environnement pédagogique et l’expérience du numérique , bonne ou mauvaise est grande d’enseignement. j’ai donc beaucoup à raconter … ne pas y arriver est tout aussi intéressant que d’y arriver, on apprend tout le temps …

pas aujourd’hui, je bataille avec les applis google et google classroom dont j’essaie de deviner les obscurs mécanismes cachés et il n’y a pas beaucoup d’infos sur ces expériences sur le web.

 

google l’ogre … qui dévore nos vies

 

bref, très fatiguant pour un fibromyalgique qui en prend plein la tronche au niveau stress, représentation de soi en intervention en plein cours entre élèves et profs, parfois sous les tables à brancher claviers, souris, fil réseau, et courir entre les intercours et entre midi et deux.et très satisfait tout de même 🙂 keep smiling !

satisfait d’avoir été en autonomie durant 2 semaines, maintenant 1 mois plus cool et de nouveaux un peu plus en avant après.

ces deux semaines m’ont beaucoup appris sur moi-même, sur les relations techniciens/ profs et techniciens/élèves, le technicien devient un élément du décor, voire un membre d’une équipe pédagogique.

mais les élèves avec les tablettes deviennent des sortes de monstres parfois, plutôt dans le sens mutant.

la tablette devient ce qui fait que l’école est l’école, alors que l’école c’est plutôt un  prof / un lieu / des élèves. là la tablette devient l’obligation, l’injonction, tout cela sera a développer dans un futur message…

de quoi philosopher …