Jardin

Publicités

vieux livre de jardin

800px-tanreka_little_owl_at_brackenborough_hall_-_geograph-org-uk_-_858561

800px-testudo_hermanni_hermanni_mallorca_02

CHAPITRE XVI
Destruction des animaux nuisibles.

Le potager, le verger et le jardin d’agrément sont, trop fréquemment pour l’horticulteur, exposés aux ravages des oiseaux, des petits mammifères et des insectes, qui, à toutes les époques de leur vie, depuis leur sortie de l’œuf jusqu’à leur métamorphose, vivent aux dépens des végétaux que nous élevons pour notre utilité ou pour notre agrément. Des piéges, des boulettes empoisonnées servent à la destruction des petits rongeurs tels que souris, rats, loirs, lérots, etc. Des piéges, des épouvantails et quelques coups de fusil éloignent les oiseaux; mais le cultivateur doit savoir distinguer ses amis et ses ennemis, et excepter de cette proscription les fauvettes et autres becs fins, les hirondelles et les oiseaux insectivores, qui à toutes les époques de l’année vivent d’insectes, et l’hiver de graines ou de quelques petites baies restées sur les buissons. À l’époque de l’éducation des petits, les moineaux et les autres granivores détruisent une quantité prodigieuse d’insectes, et on doit les ménager pendant cette saison; c’est vers juillet qu’il faut commencer à leur faire une chasse impitoyable.

Quant aux insectes, qui sont si nombreux, et qui par leur multiplicité et leur petitesse échappent à nos moyens de destruction, le nombre en est bien diminué, il est vrai, par la chasse active que leur font les oiseaux; mais leur multiplication est si rapide, qu’ils bravent ces mauvaises chances et semblent n’en devenir que plus incommodes. Il a été proposé un grand nombre de moyens pour les faire disparaître, mais peu d’entre eux réussissent; et de tous ceux qu’on a employés, la recherche attentive et persévérante est sans contredit le plus long, mais le plus certain. On élève dans les jardins des hérissons, des tortues de terre, de petits oiseaux de nuit, la chevêche, entre autres, qui dévorent une grande quantité d’insectes, et de tous ce sont les derniers qui en détruisent le plus; leur utilité est d’autant plus grande qu’ils ne chassent que la nuit, et c’est surtout à cette époque de la journée que beaucoup d’insectes exercent leurs ravages. Nous conseillons donc aux horticulteurs d’avoir dans leur jardin un de ces animaux, qui ne coûtent rien et rendent de grands services. Il faut aussi se garder de détruire les chauves-souris, qui ne se nourrissent que de papillons crépusculaires et de phalènes.

Il est bien aussi quelques insectes qui, tels que les coccinelles ou bêtes à bon Dieu, les syrphes, les calosomes, les ichneumons et les sphex, détruisent un grand nombre d’insectes et de chenilles: ainsi les coccinelles, les syrphes mangent les pucerons, et on peut les laisser se multiplier sans crainte; mais il arrive souvent que certains insectes carnassiers deviennent nuisibles à leur tour quand ils n’ont plus rien à manger. Les ichneumons, les sphex et les syrphes doivent en être exceptés: ils sont toujours utiles et ne nuisent jamais. On peut encore compter les épéires (araignées de jardin) parmi les animaux qui rendent de grands services.

——————-

sauf que désormais tu les trouves où les hérissons, les tortues et les chevêches? hein ?

 

recyclage pneus

prévision du matin :
me servir de vieux pneux pour faire un potager pomme de terre, monter d’abord une hauteur et une fois poussées, mettre un deuxième, j’ai 4 pneux qui me servent à rien , en attente d’une possible expertise d’une assurance qui n’assure plus le véhicule …
donc …
recyclage …
achat de terreaux et de fumier, achat de plan de pomme de terre.
prévoir : passer les pneux au Karcher, faire l’emplacement, faire la plantation, caller l’espace pneu avec des piquets., ne rien planter d’autres dedans …
il; parait que ça pourrait donner jusqu’a 100kg …
why not ?
j’attaque …

exemple d’après image web : 1eae6e89-3048-7be8-781aa8e4951d2149

la tite soupe du jardin ce soir …

un navet et ses graannndes feuilles
environ 100 gr d’orties
une poignée de plantain feuille de cerf et du pissenlit qui passait par là
1 laitue du jardin toujours
mais j’ai dévoré son coeur oups…
2 p.de terre
1 oignon
et quoi d’autre ?
si ! mes beau brocolis tout frais du jardin !!! pfff
et voilà de quoi fêter le printemps
j’aurai pu ramasser des asperges sauvages en bord de mer ce matin , sous les pins, mais j’en ai ramassé 5 ou 6 et les ai mangé crue sur place 🙂


cuisson, on retire un Lire la suite