détrangesfils

peux tu me sauver
mots néant perdus
déchirés des sensations
la mer ne peux te sauver
inachevés,nous sommes nus
le temps déserte l’horizon
de peurs mes mains entrelacées
nouant des pensées de pierre
noyée,va rejoindre la rivière
mes yeux d’obscures nuées
sont clos jusqu’à l’éternité
mon enfant où est ma lumière
elle a fuit le baiser
de la mort destinée
mes lèvres meurtries d’hier
seront à jamais fermées
le ciel  tombe imbibée
de l’atmosphère des larmes endeuillées

Publicités