lent demains defaite

comme un grand vide; infini, même le soleil ne l’éclaire pas, le pied est maintenant douloureux, la douleur, la vieille ennemie , toujours à guetter …

le corps humain est une chose horrible, je ne l’ai jamais vraiment supporté.

pourtant, il faut, comment basculons nous dans ces enfers que l’on crée et qu’on laisse créé, l’homme est il mauvais par nature, est ce la perversion de la technologie et le pouvoir en découlant de prise et d’emprise sur l’autre, la force du pouvoir et la puissance de pouvoir détruire, nous y sommes, la planète des singes …

misère, faut il inventer un dieux pour supporter cela ? un dieux profond à soi, des dieux multiples des parties du corps et de l’esprit, ou suis je assez vaste et vide pour être mon habitation, mon habilitation à être et exister ? ecce homo

ce lieux est terrible, souviens toi, c’est l’homme, d’enfer et de paradis de vide, de chaos et d’illumination, d’extase, de vie et de mort, de ténèbres et de soleil, mais sans avancer, je me situe au bas fond, propulsé parfois en haut et retombant fracassé en bas …

vies ! crie-t-il mais le vide silencieux répond …

alors ris ? ris?

Publicités

5 commentaires sur “lent demains defaite

    • mais pour vivre dans ce sens il faudrait éliminer toutes les possessions qui interfère avec ce don du coeur, et il faudrait aussi éliminer la peur en vivant plus en communauté ? mais que faire de la méchanceté et de la nuisance naturelle de certains ? pas si simple … exiler chaque déviant sur Mars ou une ile déserte ou la sibérie … ? 🙂 un monde parfait …

      Aimé par 1 personne

      • je comprends, mais ce raisonnement me parait ideal mais qu’ideal, je pense que ca se passe en chacun (on peut pas parler d’une seule voie quand ala solution) quand on parle de la voie du coeur on ne peut parler que de soit
        et ca c’est pas si impossible mais ca demande une animation cherche l’origine du mot animé (anima)

        J'aime

    • 🙂 c’est dingue le nu mérique
      et ça ne mène nul part ni même les paradis artificiels ni même les paradis fiscaux d’ailleurs, heu hors sujet mais bon … 🙂

      J'aime

Les commentaires sont fermés.