simone Weil, 1943, la pesanteur et la grace

Ne pas juger. Toutes les fautes sont égales. Il n’y a qu’une faute : ne pas avoir la capacité de se nourrir de lumière. Car cette capacité étant abolie, toutes les fautes sont possibles.

simone Weil, 1943, la pesanteur et la grace

Publicités