leaving to death

habitant-des-abysses

l’abime
fleuve destin de perle
et l’heure arrive
morte irréelle
elle me regarde
déchiré par le vague
rien ne peut t’arrêter
car l’avenir assassin frappe encore
dévoré par le sang de souffrance
le vin de la miséricorde
coule à flot en mes entrailles
la voie du souvenir solitaire
écarlate en mes yeux écorchés
d’un seul coup de rage immobile
l’abîme déchaînée a projeté la dernière vision
la lumière des cieux foudroya mon âme
transpercée du sombre anéantissement
la larve du temps m’avala au jamais de l’histoire
au tréfonds d’un océan ivre de mes pleurs
engloutie par l’ultime conscience livide
brusque néant arrachant le soleil des coeurs
l’heure est au désastre et le mensonge vomit ses secondes
le cercueil de nos envies disparaît sous les décombres
et je me couche à présent dans la putréfaction de mon passé
livide
l’abîme est moi
invité du deuil en colère
le feu des ames noires brûlent nos espoirs
les corps stériles sont désormais silencieux
le grand secret est notre tombe
l’abime notre maison
notre raison livide
notre maison en pleur

Publicités

2 commentaires sur “leaving to death

Les commentaires sont fermés.